Category Archives: daddyhunt connexion

« il convient rompre avec la gestion separee de l’hopital ainsi que la medecine de ville »

« il convient rompre avec la gestion separee de l’hopital ainsi que la medecine de ville »

A l’occasion du Segur une sante qui s’est clos mi-juillet, vous avez appele a mettre concernant la table le sujet du pilotage des depenses de ville. Pourquoi est-ce essentiel ?

En France, la medecine de ville et l’hopital seront geres separement, a J’ai fois pour le pilotage et les circuits de financement.

On cause d’organisation « en silos ». Dans la pi?te du Covid-19, Cela reste frappant de constater que la medecine de ville a tout d’abord ete laissee de cote. Au debut de la hurle, c’est votre Direction generale d’une sante (DGS) qui est aux commandes et fera passer le message : « Appelez le 15. » Or, le 15 reste le centre d’appels pour la gestion des urgences, il n’est gui?re calibre pour repondre aux appels de l’ensemble de ceux qui ont des symptomes ou des doutes. Cela fut vite sature, cela a peut-etre entraine une perte de chance pour nos situations veritablement urgentes. Dans le meme moment, nos consultations des medecins generalistes ont diminue de 30 % et celles de professionnels ont chute de 60 %, en comptant nos ­teleconsultations. Cette logique de gestion separee de la ville ainsi que l’hopital est encore presente dans la conception du Segur une sante, qui s’est attele a la question des remunerations en hopitaux, sur laquelle des negociations ont abouti. C’est 1 vrai theme, mais cela signifie qu’on ne cause que de l’hopital.

On critique souvent l’hospitalo-centrisme francais. Vous soulignez pourtant que la cible d’une rigueur budgetaire, c’est l’hopital. En quoi ?

Un monde sans croissance, c’est possible

Oui, ainsi, c’est 1 dysfonctionnement qu’il faudra 1 jour reconnaitre et corriger. Le budget public en sante qu’on appelle l’Ondam (Objectif national des depenses d’assurance maladie) fera l’objet depuis le plan Juppe d’un vote au Parlement. Cela s’eleve a un peu plus de 200 milliards d’euros par an actuellement et comprend a la fois les depenses hospitalieres (salaires, achat de materiel…), les depenses en medecine de ville (les remboursements des consultations par l’assurance maladie, les remboursements de medicaments…) et d’autres postes, comme le medico-social et les fonds d’intervention regionaux. Continue reading « il convient rompre avec la gestion separee de l’hopital ainsi que la medecine de ville »